Les Rolling Stones en concert à Londres en 71 à voir en VoD avec l’INA

Le site de l’INA propose tous les vendredis de l’été une série de concerts des grands groupes de Rock de la fin des années 60/début 70. Cette semaine c’est au tour de la légende des Rolling Stones de faire l’objet d’une publication en VoD pour un concert évènement enregistré dans un club londonien en mars 1971.

 

En 1971, les Rolling Stones se remettent encore de la catastrophique fin d’année 69 qui aura vu la disparition du créateur et premier vrai leader du groupe Brian Jones et le désastre du concert gratuit organisé à Altamont qui se termina par la mort d’un spectateur poignardé par un membre des Hell’s Angels.

Et de manière tout à fait improbable, ils reviennent avec l’un des tous meilleurs albums de leur discographie : le légendaire et rock à souhait Sticky Fingers. La pochette de cet album culte aura été conçue par l’artiste emblématique de l’époque : Andy Warhol, qui après le Velvet Underground se paie les Rolling Stones et leur offre la célèbre pochette fermeture-éclair… En ces temps de dématérialisation, le Vinyle mérite à lui seul de figurer en bonne place dans un salon, idéalement fixé au mur à la contemplation ébahie de ses invités…

L’INA nous propose de voir un concert enregistré en 1971 à Londres dans un club, soit quelques semaines avant la sortie officielle de Sticky Fingers le 23 avril. On vous prévient tout de suite, ca commence avec un mini-film étrange, pour ne pas dire bizarroïde où Mick Jagger se la joue businessman et… à vous de le découvrir…

Après quelques secondes d’écran noir (en fait la traditionnelle bannière multicolore de fin de retransmission) ca démarre vraiment avec un set endiablé des Stones. On a droit à quelques perles de Sticky Fingers, fraichement enregistrées comme le sublime et country ‘Dead Flowers’, qui voit Mick et Keith chantés ensemble, le bluesy ‘I got the blues’ ou le mythique et incontournable ‘Brown Sugar’.

Quelques classiques de la maison Rolling Stones sont également joués comme ‘Midnight Rambler’ ou l’éternel ‘Satisfaction’. Au final on reste bluffé par tant d’énergie et surtout par l’apport assez impressionnant du petit nouveau de la bande Mick Taylor qui assure la majeure partie des solo de guitare et ajoute une note encore plus technique au groupe de Rock seul Roi du monde depuis la séparation des Beatles un an plus tôt.
 

Le concert des Rolling Stones est à voir ici.

Laisser un commentaire